Retourner au contenu.

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Educmath Parutions Étude sur la littérature de recherche francophone, Maths et TICE, 2002-2008
Actions sur le document

Étude sur la littérature de recherche francophone, Maths et TICE, 2002-2008

Dernière modification 21/09/2009 10:52

Sabra, H., INRP, septembre 2009

DOCUMENTS ET TRAVAUX DE RECHERCHE EN ÉDUCATION

© INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE PÉDAGOGIQUE, Lyon, 2009
ISBN : 978-2-7342-1161-7
Réf. : BR 064

Sous la direction de Luc Trouche

Télécharger le document (pdf, 807Ko)

Cette étude porte sur la période 2002-2008. Comme il faut un certain temps entre l’écriture d’un article et sa publication, on peut estimer que le créneau choisi concerne les recherches menées dans le contexte du début des années 2000. Ce choix est justifié par l’hypothèse, qui semble bien validée par cette étude, qu’il s’agit d’une période charnière :

- charnière du point de vue des technologies étudiées : on passe ainsi d’une période bipolaire (calculatrices mobiles d’un côté, logiciels implémentés sur ordinateur fixe de l’autre) à une période où l’on étudie un ensemble de technologies hybrides, implémentables dans différents types de coquille, portables ou fixes : des outils nomades ;

- charnière du point de vue des thématiques des recherches : on passe ainsi de thématiques dominées par les situations de mise en oeuvre de telle ou telle technologie, à des thématiques dominées par les ressources (ressources en ligne, notions de ressources génériques, de ressources de qualité, idées de mutualisation et de travail collaboratif).

Cette synthèse porte sur des articles francophones. Elle ne considère pas, bien sûr, cet ensemble comme isolé du monde : la recherche ne connaît pas de frontières. Cette synthèse s’appuie donc aussi sur des méthodologies et des résultats issus d’autres communautés linguistiques, essentiellement anglaises. Mais il y a certainement un intérêt scientifique à cette restriction linguistique française : la communauté francophone, qui s’intéresse à l’intégration des technologies pour l’enseignement des mathématiques, est marquée par un ensemble de références plus ou moins communes, liées à la didactique des mathématiques et à ses théories fondatrices (théorie des situations de Guy Brousseau, théorie anthropologique du didactique d’Yves Chevallard et théorie des champs conceptuels de Gérard Vergnaud)1. Elle a aussi été le lieu de l’émergence d’une approche spécifique, l’approche instrumentale2, qui est entrée rapidement en résonance avec d’autres courants de recherche au niveau international, précisément dans la période qui a été choisie pour cette synthèse, qui en porte naturellement la trace.

 

notice lgale contacter le webmaster