Retourner au contenu.

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Educmath Parutions J.B.S. Haldane, la science et le marxisme
Actions sur le document

J.B.S. Haldane, la science et le marxisme

Dernière modification 10/06/2012 11:42

Gouz, S., Ed. Matériologiques, 2012

Commander le livre

Le nom de J.B.S. Haldane (1892-1964) est aujourd’hui connu des seuls biologistes pour qui il reste l’un des fondateurs de la théorie mathématique de la génétique des populations (et un acteur majeur de la théorie synthétique de l’évolution). Le personnage est pourtant loin de se réduire à cette importante contribution. Touche-à-tout scientifique, pionnier de la vulgarisation des sciences et de la littérature d’anticipation, il incarne aussi la figure du savant engagé dans la période tourmentée des années 1930 à 1950. Affirmant son engagement communiste, il lie intimement sa volonté de développer les sciences et de les rendre accessibles au plus grand nombre à la lutte pour une société débarrassée des inégalités sociales. Au point de poser comme inséparables sa compréhension de la société – le marxisme – et son travail scientifique en affirmant trouver dans le matérialisme dialectique un outil pour la production des sciences.

Ce livre propose une étude de la vision marxiste du monde forgée par Haldane et des relations qui s’y nouent entre production scientifique, concepts philosophiques, et engagement politique. Il examine successivement : le parcours intellectuel qui mène Haldane à l’adoption du matérialisme dialectique, la forme précise de cette vision du monde et la manière dont elle impacte sa production scientifique en génétique des populations et s’exprime (avec les ambiguïtés de son temps) dans le débat autour de l’eugénisme, et finalement les conditions historiques et sociales qui en déterminent la production. Cette étude se veut aussi plus largement une réflexion sur les places respectives de la philosophie, des sciences et de la politique et sur la manière dont se tissent historiquement des liens étroits entre ces domaines.

Simon Gouz est est docteur en histoire et philosophie des sciences, et chercheur associé au laboratoire S2HEP de l’université Claude Bernard-Lyon 1.

Jean Gayon, philosophe des sciences, spécialiste de la théorie de l’évolution, il dirige l’Institut d’histoire et de philosophie des sciences et des techniques (IHPST, Paris 1, CNRS).

 

 

notice lgale contacter le webmaster