Retourner au contenu.

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Educmath Ressources Documents pour la formation Disques à calcul
Actions sur le document

Présentation

Dernière modification 18/06/2008 20:51

Les premiers instruments à échelles logarithmiques furent conçus dans les années qui suivirent 1617, date de l'introduction des logarithmes décimaux par Henry BRIGGS (1561 - 1630). Parmi ceux-ci, le plus rudimentaire est la règle logarithmique qui se réduit à une simple échelle. Le report des longueurs, nécessaire pour effectuer les opérations, se fait grâce à un compas à pointes sèches.

 

C'est Edmund GUNTER (1581 - 1626) qui est crédité de l'invention de la règle logarithmique. En réalité, c'est un compas de proportion et non une simple règle qui est présenté dans son ouvrage Description and use of the Sector (1623). Cet instrument de calcul se compose de deux règles portant diverses graduations et reliées par une charnière. La méthode classique de multiplication et de division, reposant sur la construction de triangles homothétiques, est imprécise et demande des manipulations délicates. L'introduction d'une échelle logarithmique représentait donc un réel progrès.

 

William OUGHTRED (1574 - 1660) est, quant à lui, considéré comme le premier à avoir juxtaposé deux règles logarithmiques, inventant par là même la règle à calcul. Il fut également le concepteur de l'une des formes de disque à calcul, décrite dans son traité The Circles of Proportion and the Horizontal Instrument (1632). Ce disque comporte une échelle logarithmique circulaire et une paire de curseurs pouvant se déplacer soit individuellement, soit conjointement. L'autre forme de disque à calcul est composée de plateaux tournants et n'est munie que d'un seul curseur. C'est ce second type de disque qui sera étudié dans les pages suivantes.

 

Du début du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle, les règles et disques à calcul connurent de nombreuses améliorations et variantes. En 1850, Amédée MANNHEIM (1831 - 1906) proposa un modèle de règle à calcul qui devint un standard de fait. La plupart des règles et disques à calcul produits au XXe siècle en sont dérivés. Dans les années 1980, la diffusion des calculatrices électroniques entraîna rapidement la disparition de ces instruments. De nos jours, seule la firme japonaise Concise continue de fabriquer des disques à calcul, comme le modèle ci-dessous, toujours disponible à la vente.


Concise 300 (avant).


Concise 300 (arrière).
 

Table des matières

  1. L'instrument classique
  2. Principe de la multiplication et de la division
  3. Opérations combinées
  4. Simulateur en ligne
  5. Pistes d'utilisations pédagogiques
  6. Références
 

notice lgale contacter le webmaster