Retourner au contenu.

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Educmath En débat Sur l'avis de l'Acad. des Sciences (le calcul à l'école) Forum Avis de l'Académie des Sciences sur le calcul

Post du forum : Avis de l'Académie des Sciences sur le calcul

Aller au niveau supérieur
Posté par bschaeffer le 03/02/2007 12:12

Je suis étonné de voir avec quelle légèreté l'Académie traite le problème posé par le Ministre. Il doit être resté sur sa faim. Cela fait des décennies qu'on a voulu enseigné les maths modernes en maternelle. Thom a reconnu que c'était une erreur. Actuellement d'autres veulent y enseigner la philo. Les dégâts commis par ces irresponsables doivent être réparés. Il y a urgence, mais les Académiciens n'ont sans doute jamais fait de soutien scolaire dans une banlieue sensible et ne se rendent pas compte du problème.
Les élèves confondent le signe multiplié et addition sans doute parce qu'ils sont mal écrits. Les enfants, non seulement ne savent plus faire une division manuellement mais ne savent plus écrire les chiffres (et les lettres) car on ne le leur apprend plus (le saviez-vous?). Les chiffres 0 et 6 sont souvent écrits dans le sens horaire. On peut passer un bac pro sans savoir, sans calculatrice, combien fait 1/1, 0/0, 1/0 ou même 0/1. Ils ne savent plus aligner les chiffres (le leur a-t-on appris?). En troisième, par exemple, j'en connais qui confondent les signes + et x, dans les exercices de distributivité. La principale difficulté d'un élève est de comprendre l'énoncé du problème à cause de mots qu'il ne comprend pas. Ensuite, il ne sait pas par quel bout prendre le problème, surtout en géométrie.
En se référant aux Etats-Unis, l'Académie préconise le jeu pour apprendre les mathématiques mais c'est une illusion: le jeu est un défoulement de l'école (entre autres). Le calcul n'est pas une partie de plaisir. L'Académie préconise l'utilisation des unités, ce qui est bien, vu le nombre de théoriciens qui prennent une vitesse de la lumière c = 1, et interdit toute vérification basée sur les équations aux dimensions. Quand est-ce que ces théoriciens mettront en pratique cette préconisation?. Ce n'est pas demain la veille puisque l'Académie refuse les "préconisations impératives immédiates".

Je pense qu'on doit d'abord faire la liste des problèmes de l'enseignement des mathématiques (à voir sur le terrain). Ensuite choisir ceux qui paraissent les plus graves; en trouver les raisons et, ensuite, trouver des solutions, toujours avec les enseignants et les associations sans tout déléguer à l'administration des inspecteurs dont la philosophie est bien connue: pas de vagues

 

notice lgale contacter le webmaster