Retourner au contenu.

Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Educmath En débat Sur l'épreuve pratique de math. au bac.
Actions sur le document

Sur l'épreuve pratique de mathématiques au baccalauréat en France

Dernière modification 21/09/2007 08:20

Une épreuve dont l'objectif est de tester les capacités des élèves à s'engager dans une démarche expérimentale, pour le baccalauréat de mathématiques, a été testée en juin 2007 dans plusieurs académies (présentation sur Eduscol). Le test se poursuivra, sur une base élargie, en juin 2008, avant une éventuelle généralisation à l'ensemble des candidats au baccalauréat. Un premier bilan a été tiré par Marc Fort, inspecteur général (télécharger le rapport).
EducMath a demandé à Michèle Artigue, professeur à Paris 7 et didacticienne des mathématiques, de formuler les questions que suscite pour elle cette épreuve.
Nous avons ensuite proposé son questionnement à un ensemble d'acteurs directement concernés.

Michèle Artigue

La question

Dans la plupart des pays, les programmes de mathématiques mettent de plus en plus l'accent sur la dimension expérimentale de l'activité mathématique ainsi que sur l'aide que peuvent apporter les TIC à la mise en place effective de pratiques expérimentales dans les classes. A travers elles, au-delà de l'acquisition stricte de connaissances, on cherche à développer les compétences des élèves à poser des problèmes, les explorer, élaborer des conjectures et les tester, systématiser une étude, produire des argumentations convaincantes et des preuves, communiquer leur travail et les résultats obtenus.
Comment évaluer de telles compétences ? Est-ce que la nouvelle épreuve expérimentale qui a été testée cette année dans quelques académies pourrait constituer un compromis acceptable, compte tenu des contraintes qui pèsent sur une évaluation en temps limité ? Sous quelles conditions ?

Réponse de Yves Chevallard, professeur à l'IUFM d'Aix-Marseille et didacticien des mathématiques
Réponse de Catherine Combelles, professeur de lycée à Marseille et responsable de l'APMEP

Réponse de Daniel Duverney, professeur en classes préparatoires à Lille et membre de la commission enseignement de la Société Mathématique de France

Réponse de John Monaghan, enseignant-chercheur à l'Université de Leeds (UK), responsable d'une étude sur l'épreuve de calcul formel au baccalauréat international

Réponse de Jacques Moisan, doyen du groupe des mathématiques de l'Inspection Générale

Réponse de Dominique Tournès, directeur de l'IREM de la Réunion, et responsable d'un groupe de travail, sur cette question, du réseau des IREM

Réponse de Lionel Xavier, professeur de lycée à Lyon, animateur IREM et professeur associé INRP, membre du groupe de pilotage national de l'expérimentation

Forum sur la question
 

notice lgale contacter le webmaster